News

Journées de débat « One Health

Dans le but de sensibiliser le public à la stratégie intégrée « One Health », deux journées de débat ont été organisées les 3 et 4 novembre afin de promouvoir l’échange d’expériences entre des professionnels appartenant à différentes organisations des sphères scientifiques et universitaires cubaines et étrangères, dont CENSA, CIGB, IPK, CITMA, l’Université de La Havane, IRD, UNAM, CIRAD.

Ces réunions se sont tenues dans le cadre du projet Vectocaribe, créé pour développer les capacités de surveillance et de gestion intégrée des maladies vectorielles émergentes par la mise en place d’un réseau régional d’institutions. Le projet est financé par le Fonds de Solidarité pour les Projets Innovants (FSPI) du Ministère français des Affaires étrangères et l’Ambassade de France à Cuba.

Le cadre de Vectocaribe comprend, entre autres, une forte approche  » One Health « , une stratégie mise en œuvre qui appelle à une collaboration intersectorielle entre des secteurs tels que la santé publique, les zoonoses et la santé environnementale, ainsi que la sécurité et la sûreté alimentaires, d’où l’importance d’augmenter les espaces qui favorisent la préparation des différents acteurs en termes de stratégies à suivre.

Tout d’abord, le 3 novembre, un débat a eu lieu à la Fábrica de Arte Cubano avec la participation de différentes personnalités, étudiants, chercheurs et autres professionnels qui ont montré intérêt pour le développement du thème « One Health ».

Du côté cubain, parmi les autres spécialistes présents figuraient : le Dr. Ileana Morales, directrice des sciences et de l’innovation au MINSAP et le professeur Luis Velázquez, président de l’Académie des sciences de Cuba. Du Mexique, étaient notamment présents Gerardo Susan, professeur et chercheur à l’UNAM et Carlos Brito, directeur de Canal 11, leader en matière de programmes éducatifs au Mexique. Du côté français, David Roiz et Abdel Sifeddine, représentants de l’Institut français de recherche pour le développement (IRD), et Jean-Michel Portefaix, spécialiste de la coopération scientifique internationale à l’ambassade de France à Cuba, sont intervenus en tant que modérateurs. La réunion a atteint la participation souhaitée du public, qui était très diversifié en termes d’organisations d’origine.

Le débat a mis en évidence la tradition d’intersectorialité de Cuba, qui place le pays dans une meilleure position pour mettre en avant les aspects les plus significatifs de chaque secteur dans le cadre de la stratégie « One Health », ainsi que les défis les plus importants en fonction des besoins actuels.

L’importance de cette approche pour la prévention et le contrôle des maladies dans les territoires français d’outre-mer des Caraïbes, tels que la Guadeloupe et la Martinique, a également été discutée.

Dans le cadre de ce programme, le documentaire « La fabrique des pandémies », qui traite de l’impact de la biodiversité sur l’origine des maladies qui affectent la santé humaine, animale et environnementale, a été projeté, produit par Marie-Monique Robin, qui l’a présenté virtuellement. Le producteur et chercheur a appelé à des efforts mondiaux dans la détection et le contrôle des maladies qui affectent de plus en plus les humains, les animaux et l’environnement.

Il a été suivi, le vendredi 4 novembre, d’un séminaire au Grand Aston Hotel, qui a abordé des questions plus spécifiques dans le cadre du programme « One Health ».

Le contenu était le suivant :  » One Health et le défi de construire des ponts et de traverser les frontières entre les secteurs  » par María Irian Percedo Abreu, spécialiste de CENSA et coordinatrice de  » One Health  » à Cuba. La spécialiste Ida Pedrosa, du CITMA, a donné une conférence sur « la gestion des risques et « One Health ». La stratégie « One Health » au Mexique a été présentée par le professeur Gerardo Susan de l’UNAM. Le chercheur Daniel García a partagé l’expérience du projet Glacier, qui vise à élever le niveau de préparation des professionnels cubains pour faire face aux défis technologiques, environnementaux et sociaux à Cuba et dans les Caraïbes. La spécialiste du Programme national sur les zoonoses, Yusayma González Arrebato, a présenté la conférence « Approche des zoonoses dans le contexte de One Health ». Le professeur Mayra Rodriguez a fait une présentation sur la nécessité de protéger les sols dans le cadre de la stratégie « One Health ». Le chercheur David Roiz a parlé de l’impact économique des maladies et de la nécessité de la prévention comme aspect fondamental pour réduire les dommages socio-économiques.

Le programme s’est achevé par une table ronde sur le thème « Comment renforcer la coopération internationale dans le domaine de l’initiative « Une seule santé » afin de continuer à forger des partenariats internationaux pour faire avancer ces questions, notamment la formation et la sensibilisation du public par la communication.

Dans l’ensemble, la journée a été fructueuse, en favorisant les échanges entre les intervenants et les participants de manière participative, ainsi que le dialogue autour de différentes expériences liées à « One Health » à partir du contexte propre aux présents.

0

Yoslan


Laisser une réponse